Le rapport a la science



Il convient de se mettre d’accord sur ce que l’on entend par le terme science, car ce mot peut engendrer différentes interprétations.

Certaines personnes vont l’utiliser pour parler du groupe social des scientifiques, les blouses blanches qui surdéterminent nos vies depuis leur tour d’ivoire, avec leur langage incompréhensible.

D’autres utilisent le terme pour parler et se scandaliser de l’aspect techno-politique du terme: qui oriente les financements et à quelle hauteur? Pourquoi les recherches et les fonds attribués pour une maladie sont plus nombreux que pour une autre? C’est la vision d’une science subordonnée de son plein gré au pouvoir politique et économique.

Les scientifiques eux-elles-mêmes et les personnes qui s’intéressent à la science vont plutôt percevoir la science comme la sommes des connaissances à un moment précis, en même temps que la méthode qui a permis d’arriver à ces connaissances.

C’est cette dernière double approche, livresque et méthodologique, que le Pôle-Enquête embrasse pour effectuer son travail de recherche.

Pour restaurer un rapport de confiance entre citoyens et science, il est important de comprendre comment celle-ci se construit. Nous vous invitons à lire cet article du site Philosciences qui traite de ces sujets ainsi que l’entretien vidéo avec Guillaume Lecointre.

Au travers de la méthode scientifique et de ses nombreuses règles, la connaissance scientifique progresse, se révise, se remet en question, s’étoffe et parfois change d’avis. Il est compliqué, voir impossible, d’obtenir les réponses définitives et inébranlables que nous espérons tous de la science.

Beaucoup de choses évoluent, et le temps nécessaire à la méthode scientifique pour nous apporter des réponses les plus fiables possible est très long. Il est donc important pour chacune-un de nous et surtout collectivement (grâce au consensus), de faire des choix prudents tout au long du processus.

Il faut renoncer à attendre des réponses définitives de la science, notamment sur ce sujet de l’épidémie où règne essentiellement des hypothèses, des controverses et des questionnements ouverts. C’est à chacun et collectivement de tenter de se faire des opinion raisonnables et provisoires et d’agir en conséquence de manière prudente.



lien ver le Chantier ouvert: rapport a la science